Comment ça fonctionne

30‘000 enfants et jeunes sont à l’œuvre simultanément. Plus de 700 idées deviennent réalité. Des milliers de personnes issues de la population participent spontanément. 1 million d’heures de travail bénévole sont fournies, et tout ceci en l’espace de seulement 72 heures ! Découvres ici le déroulement étape par étape :

Démarches

Toutes celles et ceux qui veulent mettre en œuvre un projet avec leur groupe pendant l’Action 72 heures peuvent s’inscrire en ligne en tant que responsable de groupe. Le-la responsable de groupe cherche ensuite d’autres participant-e-s pour son groupe.

Recherche de projets
Parallèlement à sa recherche de participant-e-s, le-la responsable de groupe conçoit une idée de projet qui sera réalisée par le groupe pendant l’Action 72 heures. Les jeunes développent leur projet eux-mêmes, car ce sont eux qui connaissent au mieux les besoins locaux.

Si les responsables des groupes sont à court d'idée, ils peuvent consulter la bourse à idées de l'Action 72 heures (www.72h.ch/idees-de-projets) et le site Varietà du centre de compétences sur l'ouverture interculturelle (www.varieta.ch) : à partir de février 2015, il sera possible d'y trouver de l'inspiration ou même de piocher une idée déjà formulée. Par ailleurs, les Locleads, c’est-à-dire les coordinateurs-trices régionaux de l’Action 72 heures, sont à la disposition des responsable de groupe pour les aider et les conseiller. Ensemble, les responsables de groupe transforment une idée en projet. Les idées prennent forme.

Les responsable de groupe sont en principe libres lors de la recherche d’un projet. Les règles suivantes doivent toutefois être respectées :

  • le projet de groupe doit être d’utilité publique et durable
  • seul le strict nécessaire peut être préparé à l’avance
  • pour pimenter tu peux garder secret le projet du groupe pour les participant-e-s jusqu’au début de l’Action 72 heures

 

Le coup d‘envoi

Le coup d’envoi de l’Action 72 heures sera donné le 10 septembre 2015 à 18h11. Le mystère autour des projets de groupe est alors levé et près de 30'000 enfants et jeunes commencent à travailler en même temps. 72, 71, 70… le décompte est lancé.

La coopération est le maître mot !
De Genève jusqu’au lac de Constance et de Bâle à Chiasso, de nombreux groupes de jeunes s’engagent sans relâche pendant 72 heures pour réaliser avec succès leur projet dans ce laps de temps. Et le tout sans argent ! Les groupes dépendent donc du soutien de la population.

Que ce soit un ingénieur du son pour un festival interculturel, un hélicoptère pour l’évacuation de vieux bois, une rampe pour l’aménagement d’un halfpipe, le goûter pour les participant-e-s ou simplement un coup de main, les jeunes ont besoin de nombreuses choses pour la réalisation de leurs idées.

Afin d’atteindre leur objectif, les groupes lancent des « demandes d’aide », que ce soit sur le site internet de l’Action 72 heures ou au quartier général à Berne. De là, les demandes d’aide sont transmises aux médias et sont ensuite diffusées dans les voitures, les foyers, les bureaux et les cuisines de Suisse. Ces messages parviennent aussi directement sur les smartphones grâce à l’application de l’Action (disponible dès le mois de mai 2015). Chacun-e peut ainsi soutenir l’Action et apporter sa contribution. Tout le monde participe et la Suisse est retournée !

La fin de l’aventure

L’aventure prendra fin le dimanche 13 septembre 2015 au soir, à 18h11 exactement. L’Action 72 heures sera ainsi clôturée en grande pompe dans toute la Suisse. Que ce soit avec un feu d’artifice, autour d’un feu de camp ou d’une œuvre d’art , les groupes d’action fêtent la réussite de leur projet sur place.

img

18425H

28M 04S